Catégorie : Business

22 Jan 2019

En 2019, développez l’esprit entrepreneurial !

A l’heure dans grands changements de paradigmes et des enjeux de partage des décisions et d’engagement de chacun au sein de la vie civile mais aussi des entreprises, et si vous développiez au sein de vos organisations « l’esprit entrepreneurial » et « l’intrapreneuriat » ? Et si chacun pouvait oser un projet différemment, l’expérimenter en entrepreneur responsable et engagé, en assumer les difficultés mais aussi les bénéfices pour le collectif. Et si favoriser l’esprit d’entreprise pouvait être une des clés d’une nouvelle société coresponsabilisée, plus adulte dans son auto-gestion ?

Au-delà des autodidactes qui fonctionnement en éclaireurs et à l’instinct, sans doute est-il intéressant de mesurer la capacité d’entreprendre de vos équipes, et de vous -même, de façon à dépasser certaines croyances ou préjugés. Oui votre comptable peut être un « géo-trouve tout » à succès que vous ignorez !

Mais quelles sont les caractéristiques types d’un esprit d’entrepreneur ?

L’esprit entrepreneurial ne caractérise plus exclusivement les chefs d’entreprise. De plus en plus, les entreprises identifient, forment et valorisent des collaborateurs montrant des capacités entrepreneuriales, les « intrapreneurs », et procèdent à une auto-analyse constructive de leur capacité à encourager l’esprit entrepreneurial en leur sein. C’est un atout incontestable d’innovation et de croissance.

Les entrepreneurs ont indéniablement certains traits de personnalité qui les différencient. Une manière de penser le monde, une manière spécifique d’appréhender les problématiques et de les résoudre et une capacité à accompagner le changement. Avoir une vision enthousiaste et confiante, un sens des responsabilités et une capacité à tirer du fruit de ses insuccès.

Chez Strateum nous proposons un outil unique pour évaluer L’ESPRIT ENTREPRENEURIAL :                       « Entrepreneurial Mindset Profile™ (EMP) diffusé par l’IWD Europe, Institute for Workplace Dynamics.

L’EMP a de multiples applications : développement du leadership, détermination de plans de carrière, pérennisation des entreprises – l’EMP nous permet de mieux comprendre les entrepreneurs et les intrapreneurs, et également de transformer la capacité entrepreneuriale en succès, en réalisations concrètes et durables. Mieux se connaître pour mieux réussir !

Cette démarche met en lumière 14 dimensions fondamentales à l’entrepreneuriat :

– 7 traits de caractère précis : Indépendance / Préférence pour une structure limitée / Non Conformisme / Tolérance au risque / Proactivité / Enthousiasme / Besoin de Réussir

– 7 Aptitudes spécifiques : Orientation vers le futur / Génération d’Idées / Réalisation / Confiance en soi / Optimisme / Persévérance / Sens du Relationnel

        

En 2019, saisissez toutes les occasions de mettre en lumière vos qualités, votre personnalité, vos aptitudes ! Votre entreprise c’est aussi vous-même ! Soyez l’Entrepreneur de votre vie !

Venez échanger autour de ces sujets chez Strateum Conseil avec Vianneytte de Quelen, certifiée EMP.

 EMP- Entrepreneurial Mindset Profile™. European Distribution: www.iwd-europe.com ©2013 Leadership Development Institute at Eckerd College / Adaptation de l’édition anglaise (Etats-Unis) autorisée.  ©2017 European Institute for Workplace Dynamics – IWD Europe. Cette adaptation exclusive est publiée et commercialisée avec permission du Leadership Development Institute.
08 Jan 2019

2019, l’année du renouveau… !

2019, l’année du renouveau, solide et durable, si chacun prend ses responsabilités…

Tous nos meilleurs voeux pour une année 2019 pleine de renouveau exaltant, de douceur et de belles réalisations dans tous vos projets ! Avec un crédo particulier :

« Permettre aux graines du futur d’émerger dans nos cœurs…et faire grandir ce champ des possibles par nos convictions, nos actions, nos engagements… »

En ces temps de remise à plat complète des modèles existants, plus que jamais, il s’agit d’être clair avec soi-même, avec ses convictions, avec ses valeurs, ses bases. Ce qui est indiscutable, forge votre identité, conduit vos actions. Ce qui est solide, clair, précis, argumenté, n’a aucune raison d’être balayé ou fragilisé. « Être fort sur ses bases…» est déterminant. Avoir Confiance aussi, littéralement « Con Fide », « avec foi », avoir foi… en soi, en les autres, en l’avenir… Mais comment restaurer cette confiance si elle est malmenée, ou bien la développer si elle manque… autant de sujets fondamentaux en ce début d’année…

Raison de plus pour profiter de cette période de janvier pour réaffirmer sa personnalité, ses projets de vie, son ambition, dans le discernement et l’authenticité.  Choisir ses relations, choisir ses combats, choisir ses priorités.

Et si, plutôt que de faire seul(e) votre bilan d’année 2018 et vos bonnes résolutions, vous faisiez un check up professionnel régénérant et innovant avec votre coach business. « J’appelle Strateum ! »

Une fois cette clarification faite, vous pourrez ainsi mettre en lumière vos forces et vos potentiels, avec aisance et à propos.

En 2019, saisissez toutes les chances de mettre en lumière votre réussite !

A chacun d’inventer sa façon de s’engager dans cette mutation globale de nos sociétés et de nos vies, et de valoriser ce qui fait sa différence, dans le respect de soi mais aussi des autres. Réveil des consciences, authenticité et convictions… A vous de jouer !

Douce et belle année 2019 à tous, engageante et épanouissante !

Vianneytte de Quelen – www.strateumconseil.fr – 01 53 43 05 18

20 Déc 2018

Comment sortir par le haut des turbulences…

La communication non-violente comme l’une des clés…

 

En ces temps troublés qui voient l’émergence de tensions sur de nombreux plans, mais qui sont les prémices et tremplins de nouveaux paradigmes à inventer ensemble, nous souhaitions vous proposer de nous replonger sur quelques approches qui permettent de prendre de la hauteur, du recul et de résoudre les situations de malentendus, de désaccords ou de conflits.

La communication non-violente (ou CNV), développée par Marshall B. Rosenberg, inspirée de la philosophie humaniste de Carl Rogers, a pour but d’instaurer des relations fondées sur une coopération harmonieuse et sur le respect de soi et des autres. L’objectif majeur étant de renouer avec un dialogue constructif et de développer une meilleure relation à soi et aux autres.

La réussite de cette démarche repose sur quelques principes de communication efficace.

Il s’agit de s’exprimer de façon pragmatique, authentique et concrète et d’écouter attentivement l’autre. De la réciprocité et de l’alternance des échanges dépend une partie du succès.

  • – Être concis, précis, simple et concret,
  • – Être à l’écoute active de l’autre, en empathie, même si on ne partage pas son point de vue,
  • – Être vraiment présent à l’autre,
  • – Être ouvert et déterminé à sortir par le haut d’une situation difficile.

Selon Marshall B. Rosenberg, de notre sincérité et de notre intention dépend la qualité du dialogue, et du choix des mots dépend la réussite du dialogue.

Cette demande finale se doit d’être positive, accessible, précise et négociable et porte sur des actions et/ou des modes de relation – Pour, au final, aboutir à un accord reformulé. L’échange se conclut par un « oui » exprimé de part et d’autre.

Marshal Rosenberg explique ainsi que toute situation conflictuelle peut être résolue en 20 min dès lors que chacun écoute très attentivement l’autre et peut reformuler les besoins et la demande de l’autre en obtenant sa validation. « Si je t’ai bien entendu, tu as besoin de… et tu me demandes de… c’est bien cela ?…Oui tout à fait.» et réciproquement.

Pour en savoir plus, nous vous recommandons l’ouvrage de Marshall B. Rosenberg : « Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) ». Editions La Découverte

En complément de la communication non-violente, la « dynamique des conflits » aide à identifier les déclencheurs d’irritabilité de chacun, les réponses constructives qui montrent la capacité à sortir positivement et par le haut de la situation ou au contraire les réponses destructives qui risquent de l’aggraver. Cette approche complète la palette des outils utiles pour bien vivre et gérer les turbulences, en conscience, et dans une posture respectueuse de soi et des autres. Faire de chaque épreuve une chance, une opportunité de grandir…

Strateum Conseil accompagne chacun dans la pratique des techniques de feedbacks constructifs, la communication non-violente et est certifié en dynamique des conflits « Conflict Dynamics Profile ».  Contactez-nous sur www.strateumconseil.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

26 Oct 2018

Donner du sens à son parcours grâce à l’Ikigaï

Allier joie de vivre et sens : trouver sa vocation grâce à l’Ikigaï !

Connaissez-vous le secret des centenaires d’Okinawa? Ce qui fait leur longévité repose sur 4 piliers : le soin qu’ils portent à leur alimentation, à leurs relations, à leur activité physique et à nourrir leur raison d’être au monde…

* une nutrition saine, un soin tout particulier porté à ce qu’ils choisissent de manger, à toute nourriture physique et mentale,

* un réseau social fort qu’ils entretiennent soigneusement,

* du mouvement, de l’activité physique quotidienne, des rituels et…

* un IKIGAÏ fort…

L’IKIGAÏ est cette approche japonaise reconnue, qui allie la joie de vivre à une raison d’être claire et affirmée. Avoir un mental positif, ouvert ET une vision claire de son utilité au monde, de sa vocation, de ce qui nous stimule et nous rend heureux.

C’est le fameux « Why » ! « la raison de nous lever chaque matin»… le «pourquoi » et surtout « pour…quoi faire ceci ou cela?… à quoi vais-je dédier les 86 400 secondes de ma journée ?

Faire le point de ses talents, de ses envies, de ses passions profondes pour nous aider à trouver ou retrouver du sens dans ce qu’on fait. Bref, avoir un but dans la vie, un noble but !

L’ikigai nous pose un défi personnel, celui de clarifier le sens de notre vie, de trouver notre « Why », cette source de motivation unique qui nous permet de déplacer des montagnes et d’avoir ce sentiment puissant de nous réaliser pleinement, tout en étant utile aux autres.

Qu’est-ce qui vous apporte une profonde satisfaction ? Un vrai sentiment de réalisation, d’utilité au monde ?

L’ikigaï vous invite à renouer avec votre fort intérieur, à laisser s’exprimer votre moi profond et à compléter les cercles en laissant votre esprit et votre coeur libres de vous orienter dans telle ou telle direction… vers votre « cercle d’excellence »…

Ensuite viendra le temps de relier les différents cercles, de transformer les envies en projets. Ensuite viendra le temps de faire des passerelles entre votre « futur désiré » et votre « présent incarné »… Comment l’exprimer dans ses actes au quotidien, ses comportements, ses décisions, avec joie et enthousiasme !

Non seulement trouver son « Why », SE trouver… mais aussi trouver comment l’exprimer dans sa réalité.

Osez plonger avec nous dans votre cercle d’excellence ! Strateum Conseil vous aide à clarifier votre signature propre, votre singularité, votre ambition et à leur donner vie dans un projet concret !

Contactez-nous sur www.strateumconseil.fr

11 Sep 2018

Champions du monde ! une équipe, une vraie !

Qu’est-ce qui fait le succès et la performance d’une équipe ? que ce soit au travail, dans la vie quotidienne, dans nos associations ou nos clubs préférés… ?

Après cet été 2018 aux accents footballistiques, durant lequel chacun s’est senti à sa façon « champion du monde » !!, je vous propose de décrypter quelques-unes des facettes du succès d’une équipe, pour voir comment en dupliquer les secrets et la recette…si possible…

Récapitulons ce qui fait que cette équipe a non seulement été victorieuse mais surtout a su grandir au fur et à mesure des matchs, se remettre en cause, s’affirmer, et atteindre le grâle tant désiré?

–          Un objectif très ambitieux, qui transcende et motive chacun à son niveau, un but commun grandiose, un effet waou garanti = une vraie vision partagée sans équivoque, un vrai rêve partagé, et ce depuis des années… un vrai « futur désiré » par tous.

–          Une abnégation de l’individu au profit de groupe… un sens (inné ou travaillé) du sacrifice de son égo propre au bénéfice du collectif… un Giroux ou un Griezmann qui ne marquent pas forcément mais qui font preuve d’abnégation, d’un certain retrait au profit du groupe, exerçant leur meilleure « vista » et ne ménageant pas leurs efforts pour des passes exceptionnelles… être « décisif » n’est pas uniquement le fait de ceux qui marquent mais de ceux qui apportent leur meilleure pierre, selon les circonstances… preuve d’une certaine intelligence de situation, d’une agilité, d’une certaine humilité pour se dépasser et se fondre dans un collectif plus performant.

–          A chacun son rôle et sa contribution, connus et reconnus de tous, qui savent parfaitement en parler ou se valoriser mutuellement – pour exemple E. Kanté, B Pavard ou A. Rami et les remplaçants qui cimentent l’équipe sans jouer… et ces chansons aux allures enfantines mais sources d’ancrage et de forte cohésion… « J’appartiens au groupe, je suis reconnu, je suis important et valorisé par les autres = donc j’existe ! ». On retrouve ici les ressorts de la confiance par l’ICO (Inclusion ; Contrôle ; Ouverture) de « L’élément Humain » de W. Schutz.

–          De la rigueur, de la discipline et un sens de l’effort et du dépassement décuplé, au service de la vision ! avez-vous noté que la France n’a reçu aucun carton rouge sur cette coupe du monde…, qu’un grand respect des joueurs adverses se ressentait (surtout avec l’élimination des grands cadors historiques…), que les interviews avec les journalistes étaient parfaitement cadrées, au risque effectivement de brider la spontanéité, mais au bénéfice d’une communication posée, réfléchie, concentrée sur l’objectif…

–          Le respect mutuel de tous les acteurs en présence, sens de l’humilité, sens des réalités, des enjeux et pragmatisme dans la préparation et l’action.

–          Une Envie forte, qui surpasse tout, de réussir et de gagner épreuve après épreuve.

–          Et pour coordonner tout cela, un coach qui assume des choix qui privilégient la cohésion et la complémentarité des profils et personnalités, et qui apporte « protection » et « permission » pour que toute la « puissance » de frappe du groupe s’exprime. Qui aurait dit que D. Descamps pratiquait lui aussi les « 3P » ! (protection, permission, puissance)

–          Et tout cela permet des transcendances individuelles et collectives, une pleine puissance et des fulgurances exceptionnelles du type de la frappe de Pavard !

On imagine aussi que cette équipe a su exprimer ses peurs, ses doutes et dépasser des tensions internes, des guerres d’égo ou de territoires… elle a donc fait preuve de tout ce que mentionne W. Schutz comme conditions favorables pour devenir une équipe performante.

Les tensions, les conflits sont effectivement inévitables dans toutes situations impliquant des personnes ayant des intérêts ou des objectifs incompatibles, des différences marquées de sensibilité ou de valeurs personnelles.

Concernant l’équipe de France et malgré le choix étudié de ses membres (qui a pu amoindrir la survenue de conflits), on peut néanmoins supposer que des recadrages ont eu lieu.

Pour éviter l’embrasement de ces conflits ou leur polarisation par la fuite ou l’agressivité, la « dynamique des conflits » a été utilisée, de façon à connaitre les déclencheurs d’irritabilité de chacun, les réponses constructives qui montrent la capacité à sortir positivement et par le haut de la situation ou au contraire les réponses destructives qui risquent de l’aggraver.

C’est tout l’objet de ce qu’on appelle la dynamique des conflits ou « Conflict Dynamics Profile » qui permet de mieux se connaitre pour mieux collaborer au sein d’un collectif multi-profils mais pleinement mobilisé autour de la vision d’une « étoile » commune.

Strateum Conseil est certifié en dynamique des conflits ou « Conflict Dynamics Profile » et vous aide à fédérer les meilleures énergies dans vos équipes. Contactez-nous sur www.strateumconseil.fr

 

02 Juil 2018

Les conseils d’administration à l’ère digitale : métamorphose exigée !

Les évolutions majeures que nous vivons avec l’ère digitale, l’intelligence artificielle et les grandes mutations économiques poussent indubitablement les conseils d’administration à refonder leurs pratiques. Finis les sièges attribués en fonction du prestige ou de la rémunération. Adieu les administrateurs coupés du terrain, agissant en francs-tireurs. Plus question pour le conseil de se contenter du ronronnement de quelques réunions trimestrielles, de proposer une rémunération proportionnelle au temps passé à exercer la fonction. Enfin, en cas de turbulences ou de restructurations, finie la sécurité d’emploi réservée aux seuls membres du conseil !

Le temps est donc venu d’engager les administrateurs dans une gouvernance d’un nouveau genre, plus réactive, plus en prise directe avec le terrain, plus en anticipation des enjeux de la digitalisation de l’économie, de son impact sur les marchés, la concurrence, les entreprises, les modèles économiques et, in fine, sur le leadership qui reste le rouage majeur de tout changement.

Quelles sont donc les nouvelles priorités des conseils d’administration à l’ère digitale ?

Pour relever les défis de l’économie digitale, chercher et développer des modèles économiques, des processus et des positionnements durables, quitte à redéfinir la mission et la vision stratégique de l’entreprise.

Réaliser une veille économique et sectorielle en étant davantage ouverts sur le monde : continuellement aux aguets, pour repérer dans leur environnement économique les signes avant-coureurs de bouleversements éventuels ou encore les opportunités de création de valeur que l’entreprise, ses dirigeants et leurs études prospectives n’auront pas été en mesure d’anticiper.

Dès lors, l’absence d’intervention d’un conseil lors d’une crise prolongée sera le symptôme de son inefficacité, de sa déconnexion…

S’informer en temps réel : Grâce au digital, les conseils d’administration accéderont directement aux savoirs et aux analyses de données, sauront tout de la performance de l’organisation et de chacun de ses produits, en temps réel. Dans ces conditions, les administrateurs auront toutes les cartes en main pour offrir une critique constructive des propositions de la direction opérationnelle.

Intégrer l’équipe de direction opérationnelle

Les conseils d’administration tisseront des liens interactifs avec la société civile, des experts, d’autres administrateurs, sans oublier l’équipe de direction opérationnelle, qui sera considérée comme partie intégrante de la structure de gouvernance, pour rester en prise avec les tendances émergentes.

Par le biais de cette collaboration permanente, interne et externe, nourrie de l’apport des technologies et des pratiques digitales, une nouvelle réalité finira par émerger pour ces conseils d’administration à l’efficacité décuplée par une compréhension meilleure et plus intuitive de l’économie globale.

Remettre en cause son modèle économique, anticiper, réinventer, ajuster

Dans l’environnement économique instable provoqué par la digitalisation, n’importe quelle entreprise peut couler du jour au lendemain : l’inadéquation à l’économie digitale est devenue un danger majeur (lire aussi la chronique : « Quand la transition digitale menace l’industrie traditionnelle »). Pour rester pertinent, il est indispensable de tout challenger à tout moment, du marché dans lequel on évolue au modèle économique adopté par l’entreprise, en passant par l’équation de valeur, qu’il faut adapter constamment en innovant sur toute la chaîne de valeur. C’est le conseil d’administration qui doit rendre des comptes aux actionnaires en matière d’adéquation et d’inadéquation stratégique.

La rémunération des administrateurs sera décidée en fonction de leurs contributions concrètes à la capacité d’innovation et de création, voire de préservation de la valeur de l’entreprise, lui permettant de gagner en efficacité avec des résultats économiques positifs et durables (lire aussi l’article : « Les conseils d’administration à l’heure du développement durable »).

Dans un tel scénario, la réussite d’une entreprise ne se mesure plus seulement à sa capacité à créer de la valeur en termes de chiffre d’affaires, de croissance ou de parts de marché. Entreront également en ligne de compte la créativité, la réflexion critique, l’intelligence émotionnelle, la capacité à apprendre, à désapprendre, l’adaptabilité, et finalement la capacité de communiquer clairement au public du sens et sa contribution à un monde meilleur.

A l’ère du numérique, c’est bel et bien une rupture qui s’impose au niveau des conseils d’administration avec des administrateurs qui devront évoluer, se former, s’adapter sous peine d’être bousculés par d’autres, plus entreprenants et plus compétents. L’ère digitale place la performance, la modernité et l’agilité à tous les étages de la gouvernance.

Inspiré de l’article de Liri Andersson et Ludo Van der Heyden – Août 2017 – Harvard Business Review.

Strateum Conseil a ouvert un département dédié au recrutement et à l’accompagnement des administrateurs – Vous souhaitez rejoindre un CA ou bien évoluer dans votre rôle d’administrateur : Contactez Vianneytte de Quelenwww.strateumconseil.fr

30 Mai 2018

Trouver ses propres antidotes à la surcharge mentale !

Trouvez vos antidotes à la surcharge mentale !

La charge mentale du foyer, c’est le fait de penser en permanence à la gestion, à l’organisation et à la planification domestique, aux enfants, aux loisirs, aux rendez-vous médicaux ou avec le plombier, aux réunions à l’école ou au club de foot, tout en ayant un travail prenant lui aussi…

Mais comment est née est cette notion de charge mentale ? Pourquoi connaît-elle actuellement une mise en lumière, alors qu’elle existe depuis la nuit des temps ? Comment faire pour la prévenir ? Comment s’alléger de ce fardeau permanent qui tourne en boucle dans la tête ? Comment éviter un état d’épuisement physique et psychique ?

Quelles solutions pour prévenir, alléger, réparer la charge mentale des femmes bien sûr, mais aussi des hommes… ?

Penser à lancer une machine à laver, et ne pas oublier non plus d’étendre le linge une fois le cycle fini, planifier les menus et faire les courses, payer la cantine, inscrire le petit dernier à la bibliothèque ou au centre de loisir… En deux mots : anticiper et organiser la vie du foyer. Cet ensemble de tâches, souvent dévolu aux femmes, peut devenir très pénible combiné à une journée de travail.

Dans une enquête de 2009, deux chercheuses de l’Ined, Ariane Pailhé et Anne Solaz, soulevaient que « la charge familiale et domestique des femmes les accompagne même au travail ». Selon elles, alors que l’implication féminine dans le foyer est « constante et durable », l’implication masculine serait plutôt « temporaire et occasionnelle ».

« Cependant Les hommes n’ont jamais été aussi investis dans la répartition des tâches ménagères et l’éducation des enfants. La plupart sont sensibilisés à l’importance de cet équilibre et montrent une bonne volonté indiscutable. Et pourtant : les femmes se sentent encore souvent les seules responsables du bon fonctionnement du foyer et du bien-être de toute la famille. Cette idée accapare leur esprit et finit par les épuiser nerveusement et physiquement. Faire ensemble, oui, mais penser ensemble à ce qu’il faut faire… plus compliqué ! » extrait de « Exit la charge mentale ! » de Marie Laure Monneret.

Alors, penser aux vaccins des enfants, prévoir le menu quand on reçoit, faire les valises avant les vacances serait exclusivement féminin ? « Assurément non, soutient F. Fatoux. Des hommes gèrent très bien cela, preuve en est, dans les familles monoparentales la question ne se pose pas. »

Et François Fatoux d’avancer : « tant que les hommes n’auront pas une part plus présente au foyer, ne resteront pas seul avec l’enfant, ils n’auront pas de charge mentale domestique », dit-il, plaidant pour un congé paternité plus long…

Les hommes vivent donc, comme les femmes, une autre forme de surcharge mentale : l’ultra connexion, la pression à être toujours joignable à tout moment et à répondre au plus vite à tout mail… la pression à toujours plus de performance…

Or le temps est venu de rétablir le bon tempo, la juste mesure, d’arrêter en conscience la course à la performance et à la perfection en tout…et de revenir à un rythme naturel et humain, efficace, mais respectueux d’un rythme cohérent et raisonnable… Cette course à « toujours plus de tout » n’est plus vivable ! Sortons du « tous pressés et oppressés ! »

A nous, femmes et hommes de prendre cette question de la charge mentale en charge ! Dans les transitions professionnelles revient souvent ce thème comme cause racine de démotivation, de perte d’énergie, et de surchauffe infernale qui mène aux « déraillements ». Faire appel, en prévention, à une aide extérieure, par un coaching sur sa gestion des priorités, sur son type de personnalité est essentiel. La « Process Communication Management », Process Com®, est une approche fine qui permet cette prise de recul et cette conscience de ses tendances, et de ses dérives potentielles sous stress…

Se reprendre en main, se voir tel que l’on est, et qu’elle que soit la pénibilité de son travail, éviter d’en faire « baver » ses proches, et retrouver un équilibre satisfaisant vie pro/ vie perso.

Mais comment prendre vraiment conscience du danger et des dérives potentielles et y remédier ?

Aussi cruelle soit-elle, considérons l’histoire de la grenouille qui se prélassait dans l’eau froide, mais n’a aucune conscience que la température augmente légèrement, étape par étape, jusqu’à l’ébouillanter… De la conscience de ce qui se joue vraiment dépend sa survie…

Nous proposons aux dirigeants et managers qui ressentent cette surcharge mentale et veulent y remédier de faire un inventaire de leurs besoins psychologiques et d’identifier ceux qui sont bien nourris et ceux qui sont au contraire ignorés ou délaissés, et de trouver ensemble les antidotes adaptés.

« Quels sont mes besoins profonds et comment j’y réponds concrètement ? » Augmenter en lucidité et en conscience de ce dont je suis responsable et comment je peux y remédier.

« J’en ai plein le dos, je me mets la rate au court-bouillon, j’ai un nœud sur l’estomac, j’en ai plein les genoux, je suis sur les rotules… » Effectivement, n’oublions pas le bon sens populaire. « Le mal a dit » quelque chose de ce qui se passe en moi.

Notre meilleur outil c’est nous-même, pour autant que nous ayons la volonté de nous regarder en face et de nous remettre en question. La solution est en nous !

« Dis-moi où tu as mal je te dirai pourquoi » célèbre livre de M. Odoul. Prendre soin de soi, c’est accepter de plonger dans l’analyse de ce qui va me remettre en question : Identifier ses zones d’alertes, ses différents niveaux de stress, et mettre en place ses auto alertes ! Connaître ses points forts, ses canaux de communication privilégiés, ses risques d’échec, et ses signaux d’avertissement…

Pour éviter la sensation du hamster dans sa roue, pour éviter de répéter indéfiniment les mêmes scenarios et prévenir toute surchauffe, osez inventer en conscience vos propres antidotes !

Contact : Vianneytte de Quelen, certifiée Process Com® PCM, Strateum Conseil.

 

30 Avr 2018

Maintenir et optimiser ses performances par la résilience

« Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends. » N. Mandela

Voici un outil puissant pour retrouver joie et sens au travail ! Il s’agit des 7 clés qui contribuent à renforcer votre résilience dans votre environnement professionnel. Ces axes sont les piliers stratégiques sur lesquels reposent votre propre « entreprise vivante », donc vous -même !

Quels sont les 7 piliers d’une « entreprise vivante » ?

« Vivre ses valeurs », « Trouver sa voie », « Maintenir un haut niveau de perspectives », « Dominer son stress », « Interagir et coopérer », « Etre et rester en bonne santé »,  « Créer et développer ses réseaux ».

Nous vous proposons au travers de l’échelle « REP* » (Résilience dans l’Environnement Professionnel) de faire une photo de l’existant, un zoom sur vos résultats sur ces 7 axes, en les rapportant à ceux de la population active de référence.

Une fois clairement évalués, il s’agira d’influer sur ces différents axes, de manière spécifique et en conscience, pour maintenir un bon niveau de résilience, un état d’esprit positif et donc un bon équilibre de vie global.

Mais, être plus résilient dans mon job, cela sert à quoi ?

–          A mieux me sentir dans mon environnement professionnel,

–          Mieux me préparer pour relever les défis à venir,

–          Mieux gérer mes émotions et mon stress,

–          Mieux gérer la surcharge mentale et être en pleine santé,

–          Mieux tirer les fruits de mes revers pour rebondir avec aisance,

–          Mieux faire face aux épreuves de la vie,

–          Mieux déployer mes potentiels,

–          Mieux équilibrer mes vies !

Cette résilience en entreprise, vous avez le pouvoir de la développer en modifiant vos comportements. Certes, tout est effort. Transformer vos habitudes, votre état d’esprit, et avoir un déclic salutaire et durable, cela exigera volonté, endurance et sens de l’effort.

Quelle « recette » pour un changement profond et durable ?

Pour cela, il s’agira d’identifier vos forces et vos atouts pour mieux les dupliquer. « Qui je suis ? Comment je fonctionne ? Comment je dysfonctionne ? Comment m’améliorer ? » L’idée étant d’ancrer un comportement vertueux que vous avez déjà en vous. Ensuite, d’identifier vos freins, les réflexes qui vous desservent pour les « déprogrammer » et « reprogrammer » durablement, par des routines précises, des comportements vertueux.

–          Faire un constat bienveillant et établir une stratégie pour réussir en équilibre,

–          Faire une sorte de check-up global pour mieux se connaître,

–          Trouver ses propres solutions, et pour éviter de piétiner, se faire aider, être accompagné, avoir un miroir et                           rendre compte régulièrement,

–          Se prendre en mains, réagir et garder le cap !

–          Intégrer chaque jour de nouveaux automatismes et célébrer le chemin parcouru.

En mesurant votre résistance et votre adaptabilité personnelle dans le cadre du travail et en suivant un plan concret d’actions et d’ajustements, vous serez à même de renforcer votre socle intérieur de confiance, de créer un véritable coussin pour amortir les chocs ou épreuves à venir et de déployer plus de puissance intérieure. Indéniablement plus libres, plus proactifs et plus fiers de vos réalisations !

 

Contact : Vianneyette de Quelen, certifiée REP, Strateum Conseil.

*REP7 – C- Working with Resilience – Institute Workplace Dynamics Cet outil est le résultat de recherches scientifiques développées par Katryn McEwen et Dc Peter Winwood. Ce modèle a été appliqué avec succès dans de nombreuses organisations, sur un large éventail de professions.

30 Mar 2018

Ensemble, inventons les conseils d’administration agiles !

Moderniser les conseils d’administration… contribuer à faire évoluer leur structure, leur composition, leur fonctionnement, tel est l’un des paris de Strateum Conseil qui se positionne comme révélateur des talents des « conseils d’administration du 3ème millénaire ! »

Miser sur plus de diversité des profils, venant d’horizons plus variés pour dépasser « l’entre soi », faire entrer plus d’indépendants pour apporter un regard neuf.

Faire progresser la part des femmes qui siègent : Depuis la loi Coppé Zimmerman de 2011, l’année 2017 est la première où les CA ont véritablement opéré un tournant pour respecter cette loi (objectif : 40% de femmes pour les conseils de + de 8 membres). Une étude fort signifiante qui s’adresse aux présidents des conseils a été réalisée par G. Le Péchon fin juin 2017 et montre qu’une amélioration est en cours au sein du CAC 40 mais que des écarts notables existent entre organisations et que de gros efforts restent à faire pour les « small caps et mid caps » – https://youtu.be/LXYc8VmYGmc

Malgré les progrès réalisés, plus d’une entreprise cotée sur 4 doit encore féminiser son CA (Euronext).

Aux côtés de la FFA, Fédération des Femmes Administrateurs, ou encore de « Women Be European Board Ready » ou du réseau Excellence RH, Strateum s’engage à accompagner au plus près les organisations dans cette mutation de fond, par du coaching et des formations dédiées.

Que les CA s’ouvrent aussi aux DRH, aux Conseils en stratégie ou Expert de l’Humain en entreprises, pour donner un vent de fraîcheur et d’innovation.

Proposons une nouvelle donne, ouvrons les portes aux nouvelles générations, en particulier la génération X qui arrive à point nommé pour insuffler cet esprit entrepreneur et cette dose d’audace et d’énergie qui manque à certaine entité. Challengeons les statu quo, inventons le « CA agile », avec toutes les remises en question et pertes de repères que cela implique mais aussi toutes les perspectives que cela crée !

Osons quelques recommandations aux Présidents de conseils d’administration :

–          Anticiper et avoir une lecture visionnaire de l’actualité économique, sociale et politique pour en dégager les grandes tendances et enjeux de demain, telles que les révolutions des métiers, les ruptures d’innovation radicales, l’IA, les objets connectés, le digital, la cyber sécurité, les ruptures environnementales, l’émergence du management 3.0, le management libérant, les transitions générationnelles etc…

–          Saisir l’opportunité de la loi parité F/H et la montée en compétences des femmes pour féminiser leur CA.

–          Se constituer un vivier de talents diversifiés, d’indépendants, de DRH, de consultants etc…

–          D’y intégrer des candidat(e)s connaissant particulièrement bien un pays/une région du monde, ayant une compétence distinctive en lien avec l’activité ou la diversification.

–          Autoriser des Directeurs/trices à accepter des postes d’Administrateurs dans des sociétés tierces ne présentant pas de conflit d’intérêt.

–          Encourager et soutenir financièrement les candidat(e)s à se former au rôle d’Administrateurs.

–          Distribuer des jetons de présence en fonction des travaux menés.

–          Oser faire différemment, aller voir comment fonctionnent vos pairs dans une organisation similaire, faire une « learning expedition » chez eux, oser de nouveaux modes de contribution et de décision, inviter l’art, la musique, la culture, prendre un médiateur…

Nos Conseils aux femmes et hommes candidats !

–          Vous faire connaître et travailler votre réseau – il convient d’exprimer clairement votre ambition !

–          Combler vos éventuelles lacunes/ axes de progrès par des formations spécifiques dédiées.

–          Pour mieux comprendre les mécanismes de l’entreprise, vous former et vous informer tout au long de votre vie ; incontournable pour être en prise avec les réalités de ce qui se joue pour en être des Acteurs engagés et non les subir.

–          Penser à postuler à des postes d’Administrateur à l’étranger si cela vous correspond.

–          Quand le contexte est favorable, mentionner votre souhait à votre hiérarchie.

–          Accumuler une expérience réelle en vous investissant dans des fonctions d’administrateur / président/ membre de bureau d’associations ou organismes à but non lucratif.

–          Et développer vos qualités personnelles : votre implication, votre sens de l’engagement, votre loyauté, votre sens éthique, votre agilité relationnelle et émotionnelle et votre leadership responsable !

Ensemble, inventons les conseils d’administration agiles ! Vos idées et commentaires sont les bienvenus. Parlons-en et passons du « think-tank » au « do-tank ».

09 Fév 2018

Tout le monde se fixe des objectifs…, mais ceux qui performent développent des rituels !

Tous ceux qui excellent, les champions sportifs, les grands patrons, les artistes, les managers, tous ceux qui performent se ressemblent au moins sur un point : « Ils développent des rituels qu’ils suivent avec détermination pour atteindre leurs objectifs »

Se fixer des objectifs a toujours existé, que ce soit au travail, au niveau personnel ou sportif mais ce qui ressort aujourd’hui, c’est que pour obtenir des résultats concrets, mieux vaut adosser cet objectif à un rituel précis.  Une forme de conditionnement quotidien qui met en mouvement vers le succès.

Et vous aujourd’hui, quel rituel avez-vous au quotidien pour réaliser vos objectifs ? Au niveau de votre hygiène de vie, de votre santé, de votre alimentation, de votre activité physique, de votre sommeil ?

Et au niveau de votre état d’esprit ? Avez-vous un rituel de gratitude au quotidien, un rituel de visualisation de vos intentions ou d’affirmations, pour vous projeter positivement ? 

Il est prouvé qu’avoir un rituel matinal lance très positivement votre journée : voici quelques secrets de certains de nos leaders, artistes, managers ou grands patrons à succès…

–          Oxygéner ses neurones et son corps ! La qualité de notre vie dépend de la qualité de nos cellules et de leur vigueur. En prendre soin, les oxygéner, les hydrater, bouger est essentiel, surtout le matin… « aujourd’hui, comment je prends soin de mon corps, de mon cœur, de mon esprit ? Comment je nourris mes objectifs ? »

–          Ménagez-vous par ex « 1 heure de régénération » pour débuter la journée au top ! 10′ pour être reconnaissant, 10′ pour visualiser vos objectifs, et 10′ pour décider comment vous allez les atteindre, aujourd’hui ! Focus sur 3 choses très concrètes que vous voulez vivre, expérimenter, ressentir et ensuite 30′ de sport… (T Robbins)

–          Inversez votre petit-dej et votre douche et commencez par une douche bien revigorante, poursuivez par un grand verre d’eau ou un jus de citron ou de légumes (à jeun le jus aura un effet décuplé, tous légumes verts, épinards, salade, courgettes, kale, brocolis, concombres, citron, gingembre… ne surchargez pas votre estomac dès la première heure, facilitez-lui la digestion avec un jus, évidemment sans sucre ajouté), passez à 20’ de méditation et seulement ensuite complétez votre petit déjeuner,

–          Mettez le focus sur votre respiration, en conscience, faites une magnifique salutation au soleil, ouvrez vos yeux et votre cœur au maximum, captez le moindre des signes, voyez le soleil en tout !

–          Et en 10’ : Ouvrir les fenêtres, vous placer face au soleil, inspirer (l’amour, la joie, le rire, tous les mots qui résonnent en vous), expirer profondément (tout ce qui vous contrarie…), prendre un temps de gratitude, remercier la vie pour ce qu’elle vous propose et visualiser ce que vous souhaitez réaliser en cette journée.

–          Observez et ressentez l’étonnant pouvoir des couleurs, des senteurs, et du vivant autour de vous… (JG Causse)

–          Cultivez vos émotions, votre ambition – face au miroir chaque matin, demandez-vous « si aujourd’hui était mon dernier jour, serais-je sur le point de faire ce que je vais faire ? » si la réponse est « non », time to change ! (Steve jobs) ; « que puis-je faire de bien aujourd’hui ?», question rituelle de B Franklin, levé à 4h tous les matins…

Autre rituel matinal de succès :

–          Commencer sa journée 2 heures avant tout événement à son agenda par 1heure de sport, de yoga, de gym, ou bien aller marcher avec vos chiens par exemple tout en méditant (B. Obama / Ceo de Starbucks et Twitter) ou Bill Gates qui fait 1 heure sur le tapis de course chaque matin tout en apprenant au casque sur un sujet qui le passionne…

–          Prendre un petit déjeuner sain sans café, plutôt du thé vert, des fruits, sans écran ni informations négatives– réduire l’exposition à l’actualité négative. Ménagez-vous un « off » régénérant. (B. Obama) Vigilance accrue face aux écrans et à la sédentarité ! Elargir ses horizons, choisir de privilégier ce qui vous met en joie et bouger !

Autres routines du bonheur :

–          De la musique inspirante (Cristiana Reali qui met de la bossa nova brésilienne tous les matins très tôt…),

–          Ou encore rire avec ses enfants ou ses proches pour bien démarrer sa journée !

Des Résultats très concrets ! Moins de fatigue, une meilleure concentration, une meilleure capacité de décision, une meilleure humeur, une ouverture aux autres renforcée et le sentiment de gérer sa vie plutôt que de la subir. Cultivez l’optimisme, la capacité à vous émerveiller ! Et gardez un haut niveau de perspectives.

Même si ces rituels peuvent sembler contraignants et difficiles à maintenir, choisissez le vôtre ou inventez-le, et testez au moins sur 21 jours pour des résultats durables et de nouvelles habitudes de vie salutaires.

Le tout étant que vos objectifs ne se transforment pas en simples souhaits et vœux pieux… mais deviennent réalités !

Demain, quelle est la première chose que vous ferez en vous levant ?…